A première vue, je pensais qu’avril allait être un mois sans tentations, un mois pour faire baisser sa pile à lire. Je n’avais repéré que le nouveau roman de Jonathan Coe.


 

Et puis en fouinant un peu, j’ai trouvé plusieurs titres intéressants.

Même si Adeline Dieudonné vient d’annoncer une parution un peu plus précoce de son nouveau roman, Kérosène était bien prévu pour le 1er avril.

 

 

Retour de Sofi Oksanen, celle qui m’avait enchantée avec Purge. Peut-être moins avec les suivants.

 

John Boyne a agréablement surpris les lecteurs avec L’audacieux Monsieur Swift que j’ai malheureusement raté mais il sort en version poche le 31 mars. Cette fois, j’aimerais beaucoup lire Il n’est pire aveugle.

 

Je ne passerai pas non plus à côté du nouveau roman de Chadortt Djavann .

 

Le Tripode continue à faire paraître l’oeuvre de Goliarda Sapienza avec un recueil de poésie.

 

 

Quelques autres titres en vrac :

57, rue de Babylone, Paris 7e d’Alix de Saint André

Le silence de Don de Lillo

La dignité des ombres de M. Niango

Tout le bonheur du monde de Caroline Lombardo

Patagonie, dernier refuge d’Eric Faye et Christian Garcin

L’aube américaine de Joy Harjo

Fille à soldats de F. Smith

Blackwood de M.F. Smith

La maison sans miroirs de Tove Alsterdal

L’épouse silencieuse de Karine Slaughter

Les papillons de Barcella

On connection de Kae Tempest

Hamnet de Maggie O’Farrell

Le blues du troglodyte de K. Cook

Confessions de R. Jaber

Les yeux du Rigel de J. Jacobson

Celle qui attendait de Baptiste Beaulieu

La verticale du fleuve de Clara Arnaud

Chansons pour l’incendie de Juan Gabriel Vasquez

Soleil de juin de T. Houssin

 

Auteur

contact@surlaroutedejostein.fr

Commentaires

29 mars 2021 à 10 h 35 min

Le Boyne, le Djavann, le O’Farrell… Ce n’est pas ce mois-ci que je vais faire des économies 😂



29 mars 2021 à 11 h 04 min

John Boyne et Jonathan Coe je dis oui, le O’Farrell un jour peut-être et pour les autres je me laisse le temps pour voir si j’en ai envie ou pas 🙂 Et puis il faut absolument que ma PAL diminue Grrrrrr Pour Goliarda Sapienza j’ai tenté L’art de la joie ce mois-ci et j’ai abandonné à plus de 250 pages (quand même)….. Je m’ennuyais terriblement 🙁



    29 mars 2021 à 18 h 53 min

    En tout cas, tu y travailles vivement sur cette PAL. Oui, j’ai vu ta déception pour L’art de la joie, un livre qui m’a fait découvrir cette grande auteure. Essaie peut-être L’université de Rebbibia , il est vraiment très bien. Sinon, je vote aussi pour Boyne et Coe et j’aimerais bien renouer avec Oksanen



29 mars 2021 à 12 h 23 min

Voilà de belles lectures à venir 😉



29 mars 2021 à 15 h 15 min

Je ne sais pas si tu as vu, il y a aussi un recueil de poésie de Sofi Oksanen qui sort chez Points : « Une jupe trop courte. Récits de la cuisine ». 🙂

Je te souhaite de belles découvertes pour ce mois d’avril !



30 mars 2021 à 13 h 53 min

Oh un nouveau Maggie O’Farrell je n’étais pas au courant. Merci pour l’info 🙂



Christelle
1 avril 2021 à 9 h 07 min

Je trépigne depuis des mois pour le O’Farrell !



Isabelle Michelle
16 avril 2021 à 10 h 38 min

La dignité des ombres est excellent ! Je l’ai lu en une journée, je n’arrivais plus à m’arrêter.



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :