naoTitre : Le Nao de Brown
Auteur : Glyn Dillon
Editeur : Akileos
Nombre de pages : 206
Date de parution : octobre 2012

Auteur :
Glyn Dillon est né en 1971. Il est le cadet d’une famille dont le père et le grand frère sont aussi artistes. La carrière éclectique de Glyn a commencé dans la bande dessinée avant de s’orienter principalement vers le storyboard et le design pour le cinéma et la télévision. Il vit à Londres avec sa femme et ses deux garçons.

Présentation de l’éditeur :
Nao souffre de TOC, mais pas de celui qui consiste à sans cesse se laver les mains ou toujours tout ordonner. Nao souffre d’obsessions violentes et morbides et ses compulsions prennent la forme de rituels mentaux invisibles. Travaillant à mi-temps dans un magasin de jouets designs et tendances, tout en essayant de décoller sa carrière d’illustratrice, elle est en quête d’un amour insaisissable… l’amour parfait. Et en rencontrant l’homme de ses rêves, elle réalise que les rêves peuvent s’avérer… bizarres.

Mon avis :
La couverture du livre prédit déjà l’étrangeté des situations. Nao vit en Angleterre, pays de sa mère. Son père est retourné au Japon, son pays d’origine. Nao souffre de pensées meurtrières qu’elle doit en permanence contrôler. Savoir qu’on l’aime la rassure.Elle fréquente aussi une association bouddhiste pour trouver la sérénité.
Elle se rassure auprès de sa colocataire, Tara une jeune infirmière et d’un ancien ami d’école, Steve qui vient de l’embaucher dans son magasin. Ces trois personnes cherchent l’amour mais semblent un peu timides dans leurs relations.
Lorsqu’elle rencontre Gregory, son visage lui rappelle le visage de Nobodayo, le Rien.

100_3033

Elle en tombe amoureuse et s’attache à lui malgré son problème avec l’alcool.
Entre temps, l’auteur intercale aussi l’histoire de la légende de Pictor, mi-homme, mi-arbre qui doit trouver l’amour pour retrouver son apparence et sauver sa famille.
Je trouve les personnages très beaux, notamment les visages de fille. Les expressions de Nao font superbement passer le dynamisme, les peurs, la chaleur de la jeune fille.

100_3036

Non seulement le graphisme, les couleurs sont accrocheurs mais l’histoire est très touchante.

Il y a aussi une touche d’exotisme grâce aux légendes et au monde japonisant et bouddhiste.

100_3035

Cet environnement sert agréablement une très belle histoire sur la recherche de l’âme soeur, celle qui saura vous aider à assimiler vos douleurs d’enfance.

Je remercie PRICE MINISTER pour son opération

BD PM

Note attribuée : 16/20

Auteur

contact@surlaroutedejostein.fr

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :