Cette semaine, le point commun des deux nouveautés littéraires de ma bibliothèque est l’écriture sensible des deux écrivaines.

Madeline Roth ( déjà lue avec Avant le jour ) explore ici le lien unique d’une mère et de sa fille.
Gaëlle Josse ( je ne compte plus les livres lus, je cite donc un de mes préférés  Une longue impatience , justement la confession d’une mère) traque dans ce recueil de microfictions les émotions des vies ordinaires d’un panel de personnages.

Bonne semaine et bonnes lectures

Auteur

contact@surlaroutedejostein.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *