bouraouiTitre : Sauvage
Auteur : Nina Bouraoui
Editeur : Stock
Nombre de pages : 236
Date de parution : mai 2011

Présentation de l’éditeur :
« À la fin des années 1970, Sami, un jeune garçon, disparaît au centre de la campagne algéroise. Pour ne jamais l’oublier, Alya, son amie d’enfance, écrit chaque jour son histoire, leur histoire, réinventant le passé, fixant le présent, temps de l’attente et de l’imagination.
Il m’est difficile de savoir la personne que je suis mais il m’est facile de savoir pourquoi j’écris. C’est arrivé en 1979. Dans les nuits algériennes où mes rêves n’étaient plus des rêves d’enfant. C’est arrivé dans l’attente d’un amour qui ne reviendrait pas. C’est arrivé dans l’espoir de devenir une personne qui trouverait sa place dans le monde. C’est arrivé tous les soirs, quand je regardais le soleil tomber derrière les plaines de la Mitidja. Chaque fois je me disais qu’il emportait une part de moi-même. Tout tourne, tout s’efface et tout recommence et je ne sais pas si l’on retrouve un jour ce que l’on a perdu. 

Sauvage est le récit de cette année-là. »
Nina Bouraoui

Mon avis :
« Et je me dis que la disparition c’est comme un trou dans la vie des autres. Un trou qui ne cesse de s’agrandir. Un trou
dans lequel je tombe parfois
. »
Depuis la disparition de Sami, son meilleur ami, Ayla est submergée par les pensées mélancoliques, par la peur du surnaturel, par les mots qui déferlent dans son esprit. Le roman de Nina Bouraoui est le déversement de ces pensées ce qui en fait un récit analytique parfois débridé et insaisissable.
Toutefois, si j’aime cette intériorité, ce questionnement permanent, l’ensemble est tout de même assez pesant. D’autant plus que la narratrice remet toujours à la fin la révélation de ce qui la torture et que cette explication tant attendue ne m’a pas vraiment satisfaite.
Ce qui reste intéressant est l’ambiance de ce « quelque chose de triste et fatal » que tous ressentent, comme une prémonition de ce qui plane sur l’Algérie. À l’aube de l’année 80, il y a comme une peur indistincte de cette nouvelle décennie, peur traduite dans les pensées de la jeune adolescente par des évènements extra-terrestres ou spirituels.
L’auteur parvient à créer une alchimie complexe entre l’évolution du pays et celle de cette jeune adolescente blessée qui par cette introspection semble se tourner finalement vers l’amour et l’espoir.

J’ai lu ce livre en tant que jurée du océans

  plume

 

tous les livres sur Babelio.com

Auteur

contact@surlaroutedejostein.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *