Titre : Harriet
Auteur : Elizabeth jenkins
Littérature anglaise
Titre original : Harriet
Traducteur : Christophe mercier
Éditeur : Joëlle Losfeld
Nombre de pages : 304
Date de parution: 15 mai 2013

 

Elizabeth Jenkins (1905-2010), contemporaine de Virginia Woolf et biographe de Jane Austen s’inspire ici de l’histoire vraie d’ Harriet Staunton et du procès retentissant qui secoua l’Angleterre victorienne de la seconde moitié du XIXe siècle.

Harriet est une trentenaire un peu simple d’esprit qui vit toujours avec sa mère, Mrs Ogilvy. Cette dernière, remariée, surprotège sa fille unique mais se soulage régulièrement de son poids en la confiant contre une pension à une parente désargentée, Mrs Hoppner.

Mrs Hoppner a deux filles : Elizabeth, mariée à Patrick Oman, un peintre ombrageux et Alice qui fait chavirer le coeur de Lewis, le frère de Patrick. Les robes somptueuses d’Harriet attisent la cupidité des Oman. Quand Lewis apprend le montant de la fortune d’Harriet, il s’emploie à la séduire. Chose facile entre le bellâtre et la trentenaire naïve!

Malgré les mises en garde et les tentatives judiciaires de sa mère, Harriet épouse Lewis et s’installe avec lui près des Oman et des Hoppner. Commence alors pour la jeune femme une lente et implacable descente aux enfers orchestrée par Lewis assisté de sa maîtresse, de son frère et sa femme.

Au-delà de cette histoire dont l’évolution est évidente, Elizabeth Jenkins excelle à décortiquer les pensées de ses personnages. Le sort d’Harriet passe presque au second plan, d’autant plus que nous n’en découvrirons tous les détails qu’au procès final. Ce qui nous tient en haleine, ce sont les agissements, les évolutions et les réactions de chacun, acteurs ou spectateurs du drame. Faire souffrir une pauvre femme insignifiante devient finalement presque normal. Ce qui semble juste pour Patrick, le devient aussi pour sa femme, puis pour la jeune bonne. C’est dans cette métamorphose et cet examen des consciences que l’auteur excelle.

Je suis ravie que le Mois anglais m’ait donné l’occasion de lire ce très bon roman.

Auteur

contact@surlaroutedejostein.fr

Commentaires

24 juin 2020 à 11 h 31 min

Je l’avais offert à ma mère qui l’avait beaucoup aimé aussi, depuis je l’ai récupéré mais pas encore lu.



24 juin 2020 à 11 h 34 min

tu donnes envie de le découvrir!



24 juin 2020 à 13 h 54 min

Je n’en ai jamais entendu parler et cela me donne envie 😉



24 juin 2020 à 14 h 55 min

Oui mais non…je suis contre les descentes en enfer…j’ai arrete Zola pour ca…bref je passe…sorry



24 juin 2020 à 16 h 18 min

je ne le connais pas non plus donc je note 🙂



25 juin 2020 à 11 h 41 min

Voilà qui est bien intrigant ! Je note ! (et je note aussi au passage que l’auteure est la biographe de Jane Austen : je vais voir ça de plus près !)



25 juin 2020 à 13 h 14 min

Et merci à toi pour ce conseil de lecture.



28 juin 2020 à 10 h 05 min

Intéressant !



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :