Titre : La brûlure
Auteur : Christophe Bataille
Éditeur : Grasset
Nombre de pages : 160
Date de parution : 13 janvier 2021

 

Christophe Bataille nous présente son narrateur ancré dans sa campagne, amoureux de sa femme. Contrairement à beaucoup de jeunes, ils ont choisi de reprendre la maison familiale dans un petit village. Grâce à un texte soigné et sensuel, nous ressentons la chaleur qui dessèche de plus en plus la terre et les végétations et nous vivons la passion fusionnelle qui unit les deux amants.
Le narrateur est élagueur. Mais un élagueur, amoureux et respectueux des arbres. Il peut refuser d’abattre un arbre en bonne santé et soigne les arbres endommagés par le béton des villes.

«  Les arbres, c’est un appel. Ceux de la ville ne peuvent pas comprendre. »

Ce grimpeur d’arbre vit intensément son rapport à la nature. Du haut de ses arbres, il voit les paysages différemment. Il connaît les risques de son métier. Lorsque sa femme était enceinte, il a fait une chute de seize mètres. Aujourd’hui,  perché sur un érable de trente mètres, il se fait attaquer par des frelons asiatiques. Avec des centaines de piqûres sur le visage et le corps, il est emmené aux urgences. La brûlure est insupportable.  Sa femme reste à son chevet, parle, donne la force de son amour à son mari dans le coma. Les voix des deux amants s’entrelacent,toujours rythmées par la passion.

Christophe Bataille montre la fragilité de l’homme face à ces êtres vivants millénaires que sont les arbres. Qui sommes-nous, êtres humains éphémères, pour maltraiter cette nature qui possède une intelligence supérieure à la nôtre?

«  La nature nous tient. La nature nous déséquilibre. »

L’amour des deux amants, le respect de la nature par cet élagueur,  mystique de la nature, semblent les seules forces pour endiguer les ignobles attaques de ceux qui ne voient plus la nature. Dans un style particulièrement beau et poétique, l’auteur nous rappelle la fragilité de l’homme. La brûlure signifie tant de choses dans ce court roman incandescent. Et l’auteur les mêle d’une belle manière.

Auteur

contact@surlaroutedejostein.fr

Commentaires

3 mars 2021 à 20 h 14 min

j’ai entendu l’auteur chez Patricia Martin sur france inter un dimanche matin, il a merveilleusement bien parlé de son livre . Cet élagueur me plait déjà.



5 mars 2021 à 14 h 52 min

Une écriture sensuelle ? Tu m’intrigues.



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :