Titre : H+
Auteur : Nicolas Roberti
Editeur : Le Lys bleu
Nombre de pages : 265
Date de parution : 3 août 2020

 

Pythagore est surtout connu pour son théorème mais cet homme aux pouvoirs merveilleux porte bien son nom «  celui qui est annoncé par la Pythie ». Né dans l’île de Samos, c’est en Italie qu’il crée son école, l’Ordre de Pythagore. A l’image de leur chef qui se souvient de ses anciennes incarnations, les  pythagoriciens  cherchent la vie éternelle.

«  L’ordre s’est vainement divisé entre Mathématiciens, Philosophes et Physiciens. Chacun pensant avoir la juste réponse au cycle des reincarnations auquel l’homme est soumis. »

Sur cette base, Nicolas Roberti crée une fiction à suspense intégrant toutes les connaissances historiques et élargissant au transhumanisme, au pouvoir des GAFA et aux conflits politiques.

Pierre Teilhard de Chardin, maître universel de l’ordre de Pythagore, recherche la jeune fille de l’oracle, une jeune fille en deuil qui se nourrit d’énergie végétale. Il la trouve enfin dans un hôpital sur l’île de Syros. Eve est la seule rescapée d’un accident de voiture qui a coûté la vie à toute sa famille. La botaniste a un étrange pouvoir de cicatrisation. En se faisant passer pour son oncle, il la ramène à la maison de Pythagore sur l’île de Samos. La jeune fille peine à croire aux élucubrations de Pierre et de sa femme, Noor.

Cixi, pressentie par Pierre pour être la prochaine maître universel de l’Ordre, parvient à convaincre la jeune fille. C’est elle qui fera l’initiation d’Eve. Lors d’un voyage en Algérie, Eve fait la connaissance d’Addon, un journaliste dont elle tombe amoureuse.

« Plus la vie est riche d’expériences et d’énergies, plus le vieillissement est ralenti. »

Le récit, un peu complexe par les données sur la vie de Pythagore et la découverte d’une basilique souterraine à Rome dévoilant le sacrifice de Sappho, prend du rythme avec les manigances de Martine, une membre de l’Ordre briguant la tête de la maison de Pythagore.

H+ mélange les genres entre données historiques, vision dystopique d’un avenir manipulé par les plus riches rêvant d’immortalité et fiction jouant avec les codes du roman noir. J’ai beaucoup appris sur l’histoire de Pythagore et de son Ordre, précurseur du végétarisme et croyant au cycle des réincarnations.

 

Auteur

contact@surlaroutedejostein.fr

Commentaires

23 novembre 2020 à 14 h 26 min

c’est intéressant, je ne connais que son théorème, cela donne envie d’en savoir plus!



23 novembre 2020 à 19 h 23 min

roman qui m’a l’air très original ! je le note; Merci.



23 novembre 2020 à 20 h 32 min

Pas folle de ce genre de livres, je préfère passer mon tour



26 novembre 2020 à 18 h 08 min

Ton résumé m’a donné froid dans le dos. Imaginer un tel scénario ?!



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :